• des solutions

      L'une des solutions c'est d'avoir des exigences par rapport à nos élus. Encore faut-il le  faire collectivement, en mettant en avant un certain nombre de propositions partagées par de multiples acteurs sociaux.

    D'abord des propositions pour que  la majorité des populations puisse s'exprimer démocratiquement, afin de porter d'autres mesures dans les domaines de la lutte contre les inégalités, pour une justice climatique, une souveraineté alimentaire et le respect des droits humains.
        De telles propositions ont déjà été formulées à la suite d'un travail collectif des ONG Actionaid pour des peuples solidaires, CCFD terre solidaire, OXFAM, Secours Catholique Caritas France.  Elles représentent une bonne partie des préoccupations du monde de la solidarité et plus généralement du mouvement social.  Pourquoi ne pas travailler débattre sur ces mesures en les déclinant en fonction des débats au sein de son mouvement ? 
         Il ne s’agit pas ici de promesses électorales mais de mesures qui permettront justement une meilleure répartition des richesses, une meilleure protection de l’environnement et un meilleur respect des droits humains.
        Nous dépendons de certaines dispositions à l’échelle européenne et mondiale et il  s'agit d’exiger d’autres rapports économiques et financiers, d’autres mesures de régulations que celles qui ne nous conviennent pas, des mesures pour :
    que chacun puisse s'exprimer démocratiquement
    mettre-fin-a-la-pauvrete par le partage des richesses
    promouvoir-la-justice-climatique-et-la-souverainete-alimentaire
    respecter-les-droits-humains en France comme dans les pays du Sud