• les politiques

    celles des politiques L'humour c'est sympa pour provoquer une prise de conscience, mais faute de propositions, les moqueries contribuent aussi à forger une opinion qui est exploitée, pas toujours en faveur des restos du cœur. 

     Le danger de l'usage du "tous pourris" pour parler des politiques. 

    Les comportements de la classe politique ne reflètent-ils pas ceux de leurs électeurs, avec des contradictions entre le discours et des ambitions personnelles qui prennent le dessus sur les valeurs de solidarité et de fraternité ?  

    Cette simplicité du tous pourris,ne peut que nous voir infliger des remèdes encore pires que le mal. Suite :  Cliquez ci-dessous 

     Après les élections de 2017   l'arbre qui cache la forêt   quelles alternatives à gauche ?   

     un vote exigeant