• mettre fin à la pauvreté

    Proposition N° 6 :Une fiscalité  plus juste pour les particuliers et les entreprises notamment par un reporting public pays par pays des bénéficiaires des trusts, par une révision des conventions fiscales injustes, par une harmonisation fiscale en Europe et par des sanctions pour lutter contre l’évasion fiscale.
        La fiscalité est le moyen par excellence de lutter contre les inégalités. Alors qu’aujourd’hui nous voulons attirer les entreprises en mettant nos salariés en concurrence avec ceux de pays moins disant au niveau fiscal, social et environnemental il s’agit d’exiger une harmonisation fiscale notamment au niveau de l’UE. Nous devons donc  renégocier nos échanges commerciaux de telle sorte que les conditions sociales, environnementales et fiscales de production des marchandises ne dégradent pas l'emploi, les conditions de travail et de vie des travailleurs. De même plutôt que d’opter pour des mesures d’austérité pour lutter contre la dette publique de notre pays il est préférable de lutter contre la fraude et l’évasion fiscale.  Une fiscalité plus juste permettra  de remplacer des mesures telles que l’indemnisation du RSA ou des régimes comme celui des intermittents du spectacle par un revenu de base dont il convient de s’accorder sur le montant.


    Proposition N° 7 :Rendre les impôts plus progressifs et réduire les crédits d’impôt qui n’ont pas d’objectif en lien avec l’intérêt général.


    Proposition N° 8 : Faire en sorte que l’Aide Publique au développement atteigne les 0,7 % du RNB en 2022. Sachant qu’il faudra parallèlement s’accorder sur l’utilisation de ces aides.


    Proposition N° 9 : Réguler la finance pour la mettre au service de l’économie réelle notamment par la mise en place d’une taxe sur les transactions financières affectée pour partie à l’adaptation au changement climatique et aux financement des objectifs de développement durable.


    Proposition N° 10 : Garantir que l’Agence Française du Développement œuvrera à la réduction de la pauvreté et des inégalités avec des aides non liées aux attentes de retour pour des agents économiques de notre pays dans les pays du Sud.  

     

    Les mesures du conseil constitutionnel montre bien non seulement qu'il ne suffit pas de voter mais aussi qu'il ne suffit pas de se mettre d'accord pour faire des propositions de mesures politiques aux élus. Il est nécessaire aussi de proposer des changements de nos institutions.